Brettes

Autres pages concernant Brettes
Brettes église
Brettes histoire
Brettes monument aux morts

Dans la presse : http://villefagnan.blogs.charentelibre.fr/brettes/

Mairie
Le Bourg
16240 Brettes

Tel : 05 45 31 75 28 Fax : 05 45 31 69 23
Mail : mairie.brettes@wanadoo.fr
Ouverte : lundi 14h-17h et vendredi 13h30-17h


«D'azur à un château d'or au chef de gueule à trois vaches de sable.»

Blason adopté en octobre 2011 par le conseil municipal.

Nota : Le château d'or et les trois vaches (brettes) de sable rappelle la famille de Brettes et sa richesse.

Brettes doit sans doute son nom à l'animal (brette signifiant vache) car en 1570, trois vaches ornaient le blason d'argent. 

Les Brettes portaient :
"d'argent à 3 vaches de gueules"


 

Cette commune est située en limite ouest de Villefagnan et traversée par la départementale RD 9 reliant Ruffec à Niort et à Aulnay. Elle a une superficie de 1121 hectares, dont 1035 en terre labourable, 46 en bois et 40 en sols divers.

Autrefois la commune comptait plusieurs moulins à vent.

Trois villages sont à citer :

  • Marcillé (dont une partie est sur Saint-Fraigne),
  • Villeret (s'étale sur deux cantons et trois communes, Souvigné et Saint-Fraigne),
  • La Charrière.
Au début du XXe siècle, le maire de brettes, celui de Souvigné et leur collègue de Saint-Fraigne, résidaient tous les trois à Villeret. Ils installèrent le 14 juillet une table ronde au point de rencontre de leurs trois communes et banquetèrent ensemble... sans quitter leur commune.
Curiosité
Personne ne se souvient de l'époque de la "pierre aux morts" à Brettes : Jean Flaud dit le Tanneur (surnom officiel de ses aïeux), enfant de chœur vers 1928, précise qu'il existait déjà un corbillard (à Villefagnan, le premier est acheté en 1900).
Cependant, chaque aîné de la commune, dans sa prime jeunesse, a entendu un aïeul parler de cette pierre, et le témoignage est resté. Avant l'achat du corbillard au début du XXe siècle, le corps du défunt était transporté de la même manière qu'à Tuzie, depuis Marsillé (ou depuis Villeret) jusqu'au croisement de la route de Marsillé avec celle de Longré. Là, le cercueil était déchargé puis posé sur la "pierre aux morts".
Il a fallu de la ténacité pour que cette pierre ne soit pas détruite.
Certains avaient même oublié son existence. Cependant, elle a été conservée, et "repose" désormais sur la place de l'église de Brettes, entre deux arbres, derrière le monument aux morts. Et dans les autres paroisses ?


 

L'église Saint-Cybard date du XIIème siècle. Elle a été restaurée en 1867.


 

La mairie-école, vue dans les années cinquante, et  restaurée en 2001.
 



Le vieux presbytère a été restauré (avant et après).



Un presbytère était offert en 1717 au curé par ses paroissiens.

En avril 2006, restauré, il devient logement social.

Un ancien château appelé la Tour de Brettes abritait au XIIIe siècle une prison d'état. Ce château fut transformé au XVème siècle.

Le lavoir Saint-Cybard a été construit au dessus du puits Saint-Cybard.La légende rapporte qu'au cours de l'été 1893, la sécheresse a poussé le curé à faire une procession jusqu'à ce lieu. De l'eau y a été trouvée. D'où le puits puis le lavoir.
Ce site fut longtemps le lieu de regroupement des mères de famille les jours de bughée. Mais aussi celui des enfants.
Ce lavoir a été restauré par la commune.


L'activité est surtout agricole avec des céréales. De la vigne subsiste encore.
Les agriculteurs se sont en partie regroupés avec ceux des communes voisines en CUMA.

En plus de l'amicale des chasseurs, la commune est riche de deux activités associatives d'importance :
  • la gym, danse et la country plus particulièrement avec l'ADANC ;
  • l'ULM avec un terrain spécifique.


 




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site