Le SIVOM de Villefagnan
Et la communauté de communes
Et la nouvelle cmmunauté de communes, en attendant plus
 
La Commuauté de Communes Val de Charente : cliquer !

Mais d'abord l'histoire
Le syndicat intercommunal à vocation multiple de Villefagnan (SIVOM) a été créé le  21 mai 1974. Premier président, M. Dr Henri le Gueut, conseiller général de Villefagnan de 1970 à 1982 et maire de Villefagnan de 1977 à 1982, il était pharmacien à Villefagnan.
 


La Communauté de communes du Pays de Villefagnan a été créée le 29 décembre 1995 selon la loi sur l'intercommunalité du 2 février 1992, en vue d'offrir de nouvelles perspectives (Contact n°1 de janvier 1998) aux 16 communes du canton qu'elle regroupe : BRETTES, COURCOME, EMPURE, LA CHEVRERIE, LA FORET-DE-TESSE, LA MAGDELEINE, LONDIGNY, LONGRE, MONTJEAN, PAIZAY-NAUDOUIN-EMBOURIE, RAIX, SAINT-MARTIN-DU-CLOCHER, SOUVIGNE, THEIL-RABIER, TUZIE, VILLIERS-LE-ROUX.

La CdC du Pays de Villefagnan a repris quelques attributions du SIVOM et s'est dotée de compétences nouvelles.

Le centre de secours de Villefagnan s’est équipé de nouveaux matériels après la création du SIVOM en 1974. Puis, en début 1996, il est passé dans le giron du département de la Charente et du SDIS.

Le siège du SIVOM était à la mairie de Villefagnan. La première secrétaire était Christiane Prévost, aujourd'hui maire et conseiller général de Villefagnan.


En haut à droite, couverte en ardoise, la tour nord de l'ancienne gendarmerie.

Puis les bureaux du SIVOM furent installés dans la tour nord de la brigade de gendarmerie après 1983 - mais les réunions se déroulaient à la mairie de Villefagnan. Cette tour était devenue propriété de la commune de Villefagnan (voir page Gendarmerie) qui la louait au SIVOM et jusqu'à ce que la CDC s'installe dans ses nouveaux locaux jouxtant la mairie.


Avant, une étude de notaire, puis un cabinet vétérinaire.


Le siège de la CDC en 2007.

Inauguration des nouveaux locaux de la Communauté de communes du Pays de Villefagnan en septembre 2001.
Le bâtiment communautaire était inauguré samedi (vers le 20 septembre 2001) en présence de Mme Le Préfet et de nombreux élus. Michel Duchiron et les élus de la Communauté de communes du Pays de Villefagnan avaient convié samedi Mme Le Préfet, M. le Président du Conseil Général, le député et le sénateur, les président et les élus du Syndicat de Pays Ruffécois, le maire de Villefagnan, à l’inauguration du siège communautaire.
Les travaux du bâtiment communautaire viennent de se terminer. L’architecture de l’ancienne étude de notaire vient de traverser d’un coup plusieurs siècles. Les vestiges du XVIe ont été judicieusement conservés, même s’ils ont dû parfois être déplacés. Le bâtiment est organisé sur deux niveaux reliés par deux escaliers métalliques aux côtés de l’ancien escalier tournant, en bois. L’escalier Est a été érigé dans une élégante verrière extérieure au bâtiment. La surface «habitable» de l’ensemble atteint 550 m². Ces travaux, associés au ravalement récent de la mairie, rajeunissent considérablement le centre de Villefagnan.
Le rez-de-chaussée du bâtiment communautaire, d’Ouest en Est, abrite le secrétariat, le bureau du Président, un bureau destiné aux grands élus lors de leurs tournées, le bureau de l’ADMR et une grande salle de réunion de 70 places, dans l’ancienne grange. A l’étage, l’architecte à réparti trois bureaux à l’ouest, une salle dite des associations au centre, puis une très belle salle d’exposition à l’Ouest. Ennio Gérolini vient d’investir cette dernière avec une splendide exposition photographique, de magnifiques échantillons représentatifs de la richesse de notre patrimoine local dont l’histoire reste souvent à écrire.
Comme le veut la tradition, Mme le Préfet coupait le ruban bleu, blanc et rouge, entourée de l’ensemble des élus massés aux côtés de Jacques Bobe, Président du Conseil Général. Michel Duchiron se faisait le guide des lieux invitant l’assistance à découvrir le bâtiment communautaire, de long en large et de haut en bas.


Espoir pour Embourie
Villefagnan attendue à la CDC


Chacun regagnait la cour extérieure pour entendre les nombreux discours. Le Président de la Communauté de Communes, après avoir demandé une minute de silence en mémoire des victimes américaines (11 septembre), retraçait l’historique de la CDC expliquant : «Il s’agit de faire ensemble ce que nous ne pouvons faire seul». Michel Duchiron faisait part de son regret de ne pas voir la commune de Villefagnan intégrer la CDC. Il relatait ensuite les travaux réalisés et présentait les actions en cours, notamment dans le domaine du patrimoine, insistant beaucoup sur l’intérêt d’inscrire au schéma départemental de l’archéologie le site gallo-romain d’Embourie.
Le Conseiller Général Jean-Pierre Regeon exprimait un petit clin d’œil à l’entrée souhaitée de Villefagnan dans la CDC, au besoin par un souterrain entre la mairie et le siège communautaire, clin d’œil que chaque intervenant renouvellera à sa façon vers le maire de Villefagnan, Edgard Saulnier. Jean-Pierre Regeon n’oubliera pas de préciser : «Embourie est une opportunité sur laquelle nous ne pouvons pas passer !»

Michel Harmand, en tant que Président du Syndicat de Pays du Ruffécois exprimait son admiration et confiait : «La CDC de Villefagnan est particulièrement dynamique» citant l’OPAH, les paniers gourmands, idée qui se propage dans le Pays du Ruffécois et le département. Il ajoutait : «Il serait très intéressant que le site d’Embourie soit aménagé, non seulement pour Villefagnan mais aussi pour le Pays du Ruffécois ; je serais à l’écoute de ce projet qui, personnellement, me tient à cœur !» Il exprimait enfin sa satisfaction de voir l’ADMR installée au siège de la CDC.
Jacques Bobe, Président du Conseil Général, distribuait de nombreuses félicitations et soulignait l’importance de l’aménagement du territoire avec les CDC et les Syndicats de Pays. Mais il omettait cependant de prononcer les trois mots promis en début d’intervention et relatifs au schéma départemental de l’archéologie : un oubli certainement involontaire.
Le discours du député Jérôme Lambert, profondément marqué par les événements d’Amérique, faisait suite avant que n’intervienne Mme Haye Guillaud, Préfet de la Charente, qui affirmait : «La CDC est opérateur du développement ; il est très intéressant de développer le tourisme pour l’économie». Complimentant la CDC, élogieuse, elle définissait en quelques mots le bâtiment communautaire : «Un ancrage dans le passé avec le respect du traditionnel et une insertion dans la modernité avec le verre».
Un vin d’honneur accompagné de spécialités locales, rassemblait l’assistance nombreuse dans la salle des associations : un moment privilégié de rencontre avec les élus déjà fortement entrés en campagne pour les législatives… une évidence au travers des discours.
Montant des travaux : 2.770.235 F au total.
- 580.000F subventionnés par l’Etat
- 293.742 F par le département
- 867.526 F par l’Union Européenne
- 1.056.030 F à la charge de la CDC.

Et maintenant, que vont devenir ces locaux magnifiques ? A qui profitera cette dépense ?

Communauté de communes Val de charente
Revue de presse
Les généralités :
Que dit le Pays :
http://www.paysduruffecois.com/rubrique/syndicat-de-pays/territoire/communautes
Et encore :
http://www.charente-developpement.asso.fr/fr/territoires/communautes_de_communes/communautes_de_communes1.phx?id=25Les

Premiers accros :
http://www.charentelibre.fr/2014/02/01/premiers-accrocs-a-la-cdc-val-de-charente,1877900.php

Dans la presse locale : http://villefagnan.blogs.charentelibre.fr/3-cc-val-de-charente/
A suivre

 



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site