L'amicale des sapeurs-pompiers de Villefagnan
L'amicale des sapeurs pompiers de Villefagnan
L'amicale des sapeurs-pompiers de Villefagnan présidée par le CCH Didier Allain, est membre de l’Union départementale (UD 16 SP), elle-même membre de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers.
Cette amicale permet de payer l'assurance (ASSUR 18), d’organiser la fête de la Sainte-Barbe et des activités de cohésion.

Pensez à réserver le meilleur acceuil lorsque nos pompiers viendront vous proposer leur calendrier. Le même acceuil qu'ils vous réserveront lorque vous ferez appel à eux à l'occasion d'un sinistre.
http://www.charentelibre.fr/2013/11/25/pompiers-calendriers

 

Un peu d'histoire
Dès 1875, le sapeur-pompier prend l'engagement écrit de servir pendant cinq ans. Cet engagement est renouvelable et celui qui se retire avant son expiration perd tous ses droits aux avantages pécuniaires ou autres auxquels il pouvait prétendre.
Les soldats du feu exercent leur compétence dans le cadre communal et forment, selon leur effectif, une subdivision de compagnie, une compagnie ou un bataillon (plus de deux cent cinquante hommes). Le décret du 13 août 1925 n'apporte pas de grandes modifications au statut des sapeurs-pompiers, lequel reste toujours commun à tous les sapeurs-pompiers. Ce texte qui, rappelons-le, a été pris en application de la loi du 25 août 1871 (loi qui avait envisagé l'élaboration d'un règlement d'administration publique pour les corps de sapeurs-pompiers), va dicter l'organisation et le fonctionnement des corps de sapeurs-pompiers au delà de la seconde guerre mondiale, et il faudra attendre 1953 pour voir apparaître un nouveau statut, opérant la distinction entre les professionnels et les volontaires, et par là s'imposant comme l'acte fondateur d'un statut propre aux sapeurs-pompiers volontaires.


Le respect du sapeur-pompier par les municipalités et les élus est son premier droit.
Gendarmes et pompiers marchent de concert, et parfois de conserve : quand les premiers protègent les seconds fonçant au secours des victimes sur le lieu d'accidents de la circulation).



Epouses et compagnes apportent sans mollir soutien et moral.


Calendrier de l'année 1950.


"Il n'y avait pas d'amicale des sapeurs-pompiers à Villefagnan quand j'ai été recruté" relate Joël Babaud. Souvenons-nous que la Sainte-Barbe 1949 s'est fêtée à Ruffec (déplacement à bord du Ford FIN).
Après 1948, le Lieutenant Pichot mettait la priorité sur "l'opérationnel".

"Les hommes regrettaient cela et auraient aimé que soient organisées des activités de cohésion. On m'a désigné adjoint du chef de centre - je suis allé en formation à Angoulême et au retour j'ai été nommé sous-lieutenant stagiaire ; un an après, j'étais titularisé et suis devenu chef de corps ; on m'a demandé de prendre en main l'amicale (déclaration officielle de l'amicale le 19 novembre 1974) et d'organiser des actions.
On a relancé le calendrier, et organisé la Sainte-Barbe avec des banquets à Paizay-Naudouin, à Villefagnan au Café du centre, à l'Etoile d'Or, etc. Les pots de Sainte-Barbe étaient offerts en mairie, dans la salle du conseil municipal.
Avec le SIVOM en 1975 on a tourné dans les communes membres. Puis on a organisé des voyages qui nous ont mené à l'Ile d'Aix et sur la côte, mais aussi en montagne, en Afrique du Nord et au Canada."
Nota : Joël Babaud est resté président de l'amicale jusqu'au 31 mai 1996. Succédé par Bernard Gentil.


Naissance d'une amicale officielle en 1974
Nouveau centre de secours, nouveau chef de corps en 1973, création d'une amicale.
Joël Babaud, président de l'amicale des sapeurs-pompiers de Villefagnan, déclare le 19 novembre 1974 à la Préfecture de la Charente cette association conforme à la loi 1901. Cette déclaration est accompagnée des statuts et de la liste des membres du bureau.

Le bureau est ainsi organisé :
  • Président, Joël Babaud ;
  • Vice-président, Marcel Gazin ;
  • Secrétaire, Alphonse Pouzioux ;
  • Trésorier, Jean Dumousseau ;
  • Membres : Ludovic Massiot, Albert Colin, Jean Faure, Marc Taurissou.
On peut lire cette déclaration en cliquant ici.

Il en reçoit un récépissé dès le 21 novembre suivant. Mais il lui est demandé de modifier l'article 5 des statuts concernant la possibilité de recevoir des dons et legs. Il suffit de supprimer les deux dernières lignes de l'article 5.

On peut consulter les statuts dans leur version 1974 en cliquant ici.

 
Ces statuts seront modifiés le 10 juin 1996
Art 2. Composition
Le paragraphe "Les pompiers honoraires conservent les avantages de l'amicale pendant la durée de leur retraite" est remplacé par "Les pompiers honoraires conservent le droit de participation au banquet organisé par l'amicale".

Art 6. Dépenses
La participation aux frais de manoeuvres est supprimée ; de même que le paiement des retraites complémentaires diverses ; de même que les prêts exceptionnels accordés aux membres actifs à remboursement par mensualités prévues.


Le bureau est ainsi organisé :
  • Président, Bernard Gentil ;
  • Vice-président, Pierrot Plisson ;
  • Secrétaire, Didier Sahnoune ;
  • Trésorier, Patrick Gastard ;
  • Trésorier adjoint, Jean-Jacques Gasseling ;
  • Commissaires aux comptes : Christophe Bernard, Jacky Bréhier, Laurent Bouchaud.
  • Membres : tous les autres sapeurs-pompiers du corps.
Un nouveau bureau est élu le 11 mai 2000 (les statuts restent inchangés) :
  • Président, Laurent Bouchaud ;
  • Vice-président, Pierrot Plisson ;
  • Secrétaire, Didier Sahnoune ;
  • Trésorier, Patrick Gastard ;
  • Trésorier adjoint, Didier Bonnaud ;
  • Vérificateurs aux comptes : Christophe Bernard, Francis Bonnaud, Jacky Legros.
  • Membres : tous les autres sapeurs-pompiers du corps.
Le 4 avril 2008, les statuts sont modifiés.
Au paragraphe : "Formation et but"
Art. 1. Ajout à l'alinéa 3 "avec comme participants les pompiers et leurs conjoints (et non plus leur famille), ajout de l'alinéa 4 : "de resserer les liens et l'amitié entre membres".

Au paragraphe : "Composition et conditions d'admission"
Art. 3. Ajout : "Les mineurs ne peuvent faire partie de l'amicale à quelque titre que ce soit, qu'avec l'autorisation écrite de leurs représentants légaux."

Art. 4. "Les membres actifs ne seront définitivement admis, après leur période d'essai d'un an, par le bureau à la majorité des voix et sous réserve de ratification par l'assemblée générale de leur admission."
Art. 5. "Tout membre actif qui n'est pas en règle avec ses droits d'adhésoin pourra tout de même participer aux voyages en s'acquitant du coût total de ce voyage."
Art. 6. "Les pompiers honoraires conservent le droit de participation au banquet de la Sainte-Barbe le temps de leur retraite ; ainsi que les pompiers en indisponibilité temporaire, à condition qu'ils soeint en règle de leur cotisation à la date de leur départ pour ce dit banquet ainsi que pour l'arbre de Noël".

Au paragraphe : "Assemblée générale"
Art. 11. "Une assemblée générale par an et une élection de bureau tous les deux ans, délibérations valabes sous réserve de présence de la majorité des adhérents".

Au paragraphe "Recettes"
Art. 14. Ajout de "dons manuels, subventions état, comunes, départements, toute ressource non interdite par la loi".
Art. 15. Ajout de "droit d'adhésion annuel fixé par le bureau après l'AG, indépendant du grade ou de l'ancienneté, recette qui doit être enregistrée une fois par an dans les deux mois qui suivent l'AG. Exception est faite pour les SPP mineurs, de la dite cotisation, adhésion conforme aux art. 3, 4, 17, 18, 19 et 21. Exception faite aux pompiers en double affectation qui ne peuvent bénéficier que du banquet de la Sainte-Barbe et de la salle du foyer."
Au paragraphe "Radiation-exclusion-démission-sanctions"
Art. 19. "tout membre actif qui manque d'assiduité ou néglige ses devoirs en ne manifestant pas suffisemment d'intérêt à la bonne marche de la société..."

Ces statuts sont très approchants finalement de ceux de toute association loi 1901.

Des activités variées, des voyages, un réel esprit de cohésion.






Les épouses peuvent profiter des sorties sans danger - pour une fois - avec leurs maris.

Lesquels se sont laissés tirer par les oreilles...
L'amicale à la mer (pas si chaud et si humide) et à la neige antan.
On ne se salit pas, ça patine pas, mais qu'est ce que ça glisse !

L'amicale type
Association loi 1901 créée au sein d'un centre d'incendie et de secours (CIS).
Le bureau est composé de sapeurs-pompiers élus par leurs collègues. L’amicale joue plusieurs rôles auprès des sapeurs-pompiers volontaires. Elle intervient afin que tous les adhérents aient une couverture sociale. La loi leur permet de subventionner une ou plusieurs garanties visant à améliorer la protection sociale de l’individu et de sa famille, d’autant plus dans le cas de situations précaires.
Mais depuis la création d’une couverture sociale légale, la priorité des amicales est maintenant de proposer diverses activités de loisirs visant à renforcer les liens entre SPV et à inclure les familles dans le dispositif. L’amicale constitue le tissu social du CIS, elle est financée par ses propres actions (vente des calendriers, organisation de soirée, de journées sportives…)
L’amicale joue également un rôle important dans le fonctionnement du centre d’incendie et de secours en prenant part à la vie du CIS : organisation de la Sainte-Barbe, de portes ouvertes, accueil de groupe de visites, participation à des forums associatifs…
Le CIS est la structure opérationnelle support des secours tandis que l’amicale est la structure humaine support de la vie sociale.

C'était écrit en 1986 dans L'AVENIR de Ruffec
Tous les premiers dimanche du mois, une manœuvre est organisée et, de Pâques à la fin août, une permanence est assurée chaque dimanche, de 8h. à 20 h., à la caserne, afin qu'il reste toujours une équipe suffisante pour répondre en cas de nécessité. En effet, avec le retour du beau temps, on a envie de sortir : les pompiers ne peuvent pas se le permettre «Courage et dévouement», dit leur devise, dévouement, surtout, précise M. Babaud, modeste. Ainsi, pour les vacances, un roulement permet d'avoir toujours une équipe suffisante, sur place.

De Pâques à la fin août, permanence chaque dimanche, de 8h à 20h, à la caserne.
Pas de gaspillage, les tours de permanence sont inscrits sur un calendrier invendu.

Une équipe, à l'intérieur de laquelle règne une bonne ambiance : ceux qui partent, un l'an dernier, un cette année, ne le font que pour des raisons professionnelles, devant aller travailler ailleurs.
Soudés par la fierté d'être pompiers volontaires - les interventions sont juste indemnisées, au SMIG, en «heures de feu» -, soudés peut-être par une activité en commun, puisqu'ils sont pour beaucoup artisans, les pompiers de Villefagnan [par le biais de leur amicale] organisent chaque année :
- un bal début mars,
- un voyage annuel : à la neige, ces derniers temps,
- et bien sûr, le banquet de la Sainte-Barbe.
C'est d'ailleurs, une équipe assez jeune, composée «d'un bon noyau» de pompiers âgés de 25 à 35 ans, à la cohésion de laquelle M. Babaud, pompier depuis 1962, chef de corps depuis une dizaine d'années (ce qui en plus demande un travail administratif important et engage sa responsabilité) veille.


Les concours et rencontres sportives sont sources de cohésion entre corps voisins.


 
Nos sapeurs-pompiers sont de bons sportifs. Lire l'article CL fin des années 1970.

L’Union Départementale des sapeurs-pompiers
L’Union assure la représentation de tous les sapeurs-pompiers et la défense de leurs intérêts auprès des pouvoirs publics locaux et des autorités d’emploi.
Dans le domaine social, l’Union peut porter secours à la famille en cas d’accident, de décès ou de situation difficile.
Elle assure la coordination et le bon fonctionnement des sections de Jeunes Sapeurs-Pompiers. Elle est habilitée à la Formation au Secourisme du grand public par le biais de la Fédération.
Elle gère des activités comme les compétitions sportives, l’organisation du brevet de jeunes sapeurs-pompiers les congrès départementaux et régionaux, etc.


Les congrès


120 sapeurs-pompiers ont défilé lors du congrés départemental du 23 mars 1969.

 
1er congrès en 1969 : superbe manifestation, un évènement
Le mieux est de relire en cliqnant sur les liens ci-dessous, les articles de Charente Libre et de Sud-Ouest publiés à cette occasion.
 

Devant la mairie, des cadeaux : départ en retraite du Lt Pichot en 1973 ?
Une succursale de la Caisse d'Epargne existait en mairie gérée par M. Rouffaud.

2e congrès le 21 avril 1996.

Cette image a été choisie volontairement non sérieuse car le sujet est grave.

L'amicale et la salle de permanence apportent au commandement une aide précieuse pour soutenir le moral des hommes.

Ainsi lisons ce qui suit : "On ne laisse pas repartir un groupe d'intervention à la maison sans un temps de retour au calme ni un sérieux debrieffing à l'issue d'une intervention, surtout si cette dernière était périlleuse".


L’amicale pour se remettre sur pieds (Sainte-Barbe 2009)
«Le rôle de l’amicale au sein d’un centre de secours, ce n’est uniquement pour vendre des calendriers afin de faire une belle Sainte-Barbe ou un voyage» clame son président CCH Didier Allain.
Elle permet d’offrir entre autres une assurance aux volontaires. C’est aussi un espace confiné en plein centre, pour réunir les hommes et les femmes au retour de chaque intervention, des volontaires qui ne sauraient décrire parfois l’horreur de ce qu’ils viennent de vivre. «Incontournable ce temps de soutien de la part des anciens au profit des plus jeunes, et de tous, pour les écouter, les déchoquer.» Le ou la volontaire ne doit jamais rentrer à son domicile sans ce temps de retour au calme.
Didier Allain a remercié les épouses, et les mamans qui prennent ensuite le relais.

 

En fin d'année 1976 ou début d'année 1977, fête de la Sainte-Barbe. Lire l'article de Jean Dumousseau.
 
Jean-Marie Bouchaud au dévidoir (Années 1980, René Ferron surveille).
Tu as vu ta bobine ? Non je ne vois qu'une dérouleuse de tuyaux.


A pied ou à vélo, le sport est un des terrains d'exercice des sapeurs-pompiers.
Marche entre Villefagnan et Ruffec.



Indémodable le casque ADRIAN !

 
La fête de la Sainte-Barbe sera célébrée dans la salle des fêtes de Theil-Rabier en janvier 1982 : cliquer pour lire l'article de Jean Dumousseau.
 

Rallye cycliste années 1990 un mois de juin.



Sortie au Futuroscope en juin 1991.
 

Partout et en tous lieux, le volontaire a pour devise : "sauver ou périr".

Fête de la Sainte-Barbe 1992 et ses récompenses : lire l'article de Charente Libre.


C'est plus léger un casque F1 en plastique.


Juin 1995 : Voyage au Canada (Québec) chez... les pompiers !


Calendrier 1996 devant le château de Saveilles.


2e Congrès départemental organisé le 21 avril 1996 à Villefagnan.

Deuxième évènement du genre (après le congrès de 1969) organisé à Villefagnan (et Paizay-Naudouin). Lire les articles de presse locale publiés à la suite  en cliquant ci-dessous.


Le 3e congrès à Villefagnan c'est pour le 25 avril 2015 !

Villefagnan
Le congrès régional des pompiers fera feu ce samedi 25 avril 2015

Samedi rouge à Villefagnan ! La préparation du congrès régional mobilise les sapeurs-pompiers. Ils recevront leurs collègues de la région et la population est invitée à assister aux démonstrations, présentations, expositions, à suivre le défilé des véhicules et admirer la grande cérémonie officielle sur le champ de foire.
Villefagnan accueillera samedi 25 avril le 51e congrès régional des sapeurs-pompiers du Poitou-Charentes (1) (2). Depuis des mois l'amicale de Villefagnan prépare l'événement, le troisième à Villefagnan après deux congrès au niveau départemental en 1969 et 1996.

 
Réunion du vendredi 17 avril 2015.
 
Les vétérans seront de la partie, ils étaient nombreux vendredi à se réunir avec les jeunes des centres de secours relevant de la compagnie de Ruffec.
Le collège a proposé ses salles pédagogiques aux congressistes, avec des moyens de projection et des tableaux blancs, de manière à organiser plusieurs forums simultanés.
«Les commerçants décorent leur vitrine avec des miniatures, des affiches, des photos, des mannequins en tenue, du rouge, les écoles ont participé à un concours de dessin, les œuvres seront exposées, on veut un congrès où se mêle la population» déclarent le lieutenant Gastard, chef de centre, et le caporal-chef Didier Allain, président de l'amicale des pompiers locale. De généreux sponsors les ont appuyés. «On est fier de notre histoire, ajoutent-ils, elle débute en 1872, nous avons fait réaliser un livret historique qui sera proposé à la vente samedi

Le public des petits et des grands à la fête


Un programme de la journée a été concocté pour le public. A partir de 9h30, de nombreuses expositions sous les halles : miniatures, modèles réduits (le moulin à vent entre autres), photos, de la peinture sur assiette, sur toile, sculpture sur pierre ou sur bois, exposition de tenues de sapeurs-pompiers.
 
L'école maternelle Arc en Ciel présentera ses défis couleurs : 20 petits camions de pompiers en état de rouler !
A 14h30 des démonstrations seront proposées sur le champ de foire. Une buvette se tiendra face à la mairie.
«Nous aurons la voiture tonneau de la sécurité routière, nous exposerons des véhicules de secours anciens, ils participeront au défilé, ajoute Patrick Gastard, comme les véhicules de pompiers dernier cri, chaque département viendra avec les siens
Une réunion à la CDC Val de Charente permettra d'informer le public sur les feux domestiques. Les rues seront sonorisées. Sans compter les deux tons et les sirènes. La fanfare des Deux-Sèvres sera de la partie.
Le défilé précédé de la fanfare dans la ville concernera autant les véhicules anciens (Autopompe Saint-Maurice des lions, M. Raymond à Verteuil, amicale pompiers La Rochefoucauld) que les modernes. Les jeunes sapeurs-pompiers feront une manœuvre sur le champ de foire (JSP).
A 17h30 cérémonie officielle, dépôt de gerbe, revue des troupes, le drapeau de l'Union régionale sera confié à la garde du centre de secours de Villefagnan jusqu'au prochain congrès, remise de décorations.
(1) Union régionale des sapeurs-pompiers du Poitou-Charentes, Union départementale Charente, amicales des centres de secours de la Région.
(2) Les congressistes seront accueillis au collège à 8h45. 9h30, forum sur les thèmes volontariat, sport ; assemblée générale des vétérans ; 12h, repas des congressistes ; 14h15, assemblée générale de l'Union régionale ; 15h45, accueil des autorités, 16h, discours ; 17h, défilé des véhicules anciens ; 17h30, cérémonie officielle (dépôt de gerbe, revue des troupes, passation de commandement de l'UR, remise de décorations).


COMPTE-RENDU DU CONGRES REGIONAL POITOU-CHARENTES DU 25 AVRIL
Le congrès régional des pompiers colore la ville en rouge

Les photos attendront un peu, il y en a beaucoup, patience...
Cliquer pour un aperçu : http://villefagnan.blogs.charentelibre.fr/archive/2015/04/25/villefagnan-quelques-photos-du-congres-regional-des-pompiers-197429.html

Les vitrines des commerçants sont décorées couleur véhicules de pompiers. Dans la rue, sur le champ de foire, d'anciens camions de pompiers, des stands, des expositions sous les halles, des manœuvres et une cérémonie grandiose, une fête des secours adulée par un nombreux public en accompagnement d'un congrès des plus sérieux où sera longuement évoqué l'avenir du volontariat.
L'accueil s'est fait dès 8h45 au collège Micheneau par Christiane Prévost, maire de Villefagnan, amoureuse effrennée d'histoire locale (elle visite souvent ce site). Et le principal du collège, Yann Stindel, présent toute la journée sur site sans ménager ses efforts.
Trois forums le matin : volontariat, sport, vétérans (risques domestiques).

 
Les vétérans étaient nombreux au congrès.

L'après-midi à 14h l'assemblée générale de l'union régionale sous la houlette de son président le lieutenant Daniel Roy : bilan moral, financier, compte-rendu des forums. «Les vétérans ont œuvré sur le thème social, la sécurité domestique, on parle d'une nouvelle tenue pour eux» dit le lieutenant Roy, l'activité sport bien représentée au sein des unions départementales manque de participation au niveau régional où il faut créer une vraie dynamique sportive, le calendrier se prépare. Quant au volontariat, ça avance, il faut faciliter le logement des volontaires». Le colonel Eric Faure président de la fédération nationale des sapeurs pompiers de France scande : «Il faut arrêter de fermer des centres de secours, l'appel au volontariat n'est pas gérable comme l'emploi de professionnels, on souhaite dans chaque SDIS un sous-directeur volontaire de grade égal au directeur professionnel, on attend un texte officiel pour régler l'affaire SAMU et centres de secours. Et on maintiendra le découpage en 12 unions régionales différentes des régions administratives».
 
Pendant les discours.
Discours du colonel Eric Faure, président fédéral.
Site fédération : http://www.pompiers.fr/federation/accueil

A 16h, la salle de réunion du collège déborde pour les discours. «Notre système de secours est un modèle, souple, original, hybride, il s'appuie sur l'engagement de volontaires et sur des professionnels, clame le colonel Eric Faure, c'est un service public à cout maitrisé, il mêle l'Etat et les collectivités locales, c'est un vecteur de cohésion sociale et de mobilisation citoyenne. Les JSP, c'est une école de la vie, de la citoyenneté, le savoir-faire sapeur-pompier. Les anciens, comme initié en Deux-Sèvres, c'est une réserve citoyenne, un recours à des personnes qui ont beaucoup donné. Entre les deux les volontaires, 15 pour cent seulement sont des femmes, il faut accroitre le recrutement féminin.»

«Accroitre le recrutement féminin»

Le président du conseil départemental François Bonneau souligne : «Il faut des moyens et des effectifs suffisants pour des secours de qualité (12 M€ annuels pour la Charente), grâce aux formateurs les 8 sections charentaises de JSP assurent la relève de demain. Les centres de secours veillent à se former à la sécurité de leurs interventions. J'ai une pensée pour l'adjudant Michael Paille disparu tragiquement le 6 mars». Le sous-préfet Jérôme Seguy continue : «Volontaires, vous êtes le fer de lance de la sécurité civile, en Charente 83 conventions ont été signées avec des employeurs bien que ce ne soit pas suffisant. 2015 est l'année de la prévention, le détecteur de fumée est dû aux pompiers».

 
17h, regroupement sur le champ de foire, les sapeurs-pompiers dans leur plus belle livrée, les officiels en uniforme, des élus en nombre, la musique des Deux-Sèvres, les drapeaux, les troupes.
Un défilé précède la cérémonie : véhicules anciens, véhicules neufs, le public applaudit.

En musique tout change !
Avant et après.


Les Gendarmes veillent à la sécurité de nos pompiers lors des interventions. Tous ces hommes et ces femmes assurent un service exceptionnel avec un dévouement remarquable. Ils sont aussi garants de notre sécurité. A condition que nous sachions bien nous comporter.
Les JSP ont été très applaudis à l'issue de leur manoeuvre.

Elus et autorités...
Le Colonel Stock et le président de l'UD 16, le sous-préfet, les conseillers départemantaux et leur président, la maire de Villefagnan et la sénateur Nicole Bonnefoy.

Cérémonie remarquable et belle organisation selon le public qui savoure.
Salut au drapeau.
Le prestige de l'uniforme (treillis), mesdames.
Le prestige de l'uniforme (tenue de sortie).

Les jeunes sapeurs-pompiers, école d'avenir.

Passage des troupes en revue par le sous-préfet et les autorités.
Magnifique ! Ce congrès restera dans l'histoire de Villefagnan.
 
Décoration : Commandant Michel Baudet, chevalier de l'ordre national du mérite.
 

Lieutenant Serge Sauvet,
1. ci-dessus médaille de la sécurité intérieure, échelon bronze,
2. ci-dessous médaille fédérale échelon or.

Droite à gauche : Cdt Didier Rémy et Lt Daniel Roy, médaille fédérale échelon vermeil ;
A suivre : Sch Christophe Victor et Sgt Didier Allain, médaille fédérale échelon argent.



Droite à gauche : Sgt Grégory Sourisseau, Cal Christophe Boinot et Sp Noémie Bonnaud, médaille départementale échelon 1.

Le drapeau de l'Union Régionale (à gauche) va être confié à la garde de Villefagnan (porté par le SGT Antoine Chartier à droite).
 
Le président de l'UR a remis le drapeau à la garde d'Antoine Chartier et son équipe.

La cérémonie en bref : une fois chacun ayant rejoint sa place, multiple dépôt de gerbes devant le monument aux morts, remise de décorations, remise du drapeau de l'union régionale à la garde du centre de secours de Villefagnan, jusqu'au prochain congrès en 2017 dans la Vienne. Dislocation des troupes et agapes. Le 61e congrès régional, 3e congrès déroulé à Villefagnan, montre qu'ici on sait accueillir.

Les décorés du 25 avril 2015
- Cdt Michel Baudet, chevalier de l'ordre national du mérite ;
- Lieutenant Serge Sauvet, médaille de la sécurité intérieure, échelon bronze, et médaille fédérale échelon or ;
- Cdt Didier Rémy et Lt Daniel Roy, médaille fédérale échelon vermeil ;
- Sch Christophe Victor et Sgt Didier Allain, médaille fédérale échelon argent ;
- Sgt Grégory Sourisseau, Cal Christophe Boinot et Sp Noémie Bonnaud, médaille départementale échelon 1.


Il serait difficile de tout raconter, de dire l'émotion de la population face à tous ces volontaires et professionnels des secours, à ces jeunes, à ces moins jeunes, à ces vétérans, à tous ceux qui risquent sans arrière-pensée leur vie pour sauver celle des autres. Beaucoup d'admiration pour la haute tenue de ce congrès organisé à la perfection, selon les dires du public et de ceux qui ont connu les congrès départemantaux de 1969 et 1996 à Villefagnan. Véritablement ce fut une fête qui a permis d'entretenir le prestige du sapeur-pompier. De belles expositions, de beaux véhicules anciens dont les propriétaires ne ménagent pas leur peine.
L'esprit d'équipe a été aussi un facteur de réussite : entre les pompiers de Villefagnan, entre les pompiers de la Cie de Ruffec, entre les pompiers de la Charente, entre les pompiers du Poitou-Charentes, en lien avec la Fédération.
Nombreux ont été les enfants à prendre leurs parents par la main pour les amener au congrès, pour admirer des hommes et des femmes en uniforme, voir des camions rutilants, voir des pages d'histoire avant d'ouvrir de nouveaux épisodes.

L'amicale des pompiers c'est encore ceci, il faut continuer ci-dessous.

Tantôt au froid, tantôt au chaud

Concours de dameuses... à la "Crête Blanche".



En avant pour la belle Afrique du Nord !


Calendrier 2002 au moulin à vent.
En 2008, le Téléthon
Les pompiers dans le Téléthon le 6 décembre 2008 à Villefagnan
L'amicale des sapeurs-pompiers de Villefagnan sera dans le Téléthon le samedi 6 décembre. Les animations débuteront de 9h à 12h par des matchs de handball à l’aire couverte de Villefagnan. Et de 14h à 16h30, se poursuivront sur le champ de foire.
Le public pourra découvrir les véhicules des pompiers, faire des jeux avec des lances incendie, et se tester sur diverses activités sportives. Un accident de la circulation mettant en cause une automobile sera simulé afin de montrer comment oeuvrent les secours.
Les sapeurs-pompiers accompagneront les écoles de Villefagnan et le collège le vendredi 12 décembre à 9h pour une grande course à pied autour du champ de foire.
 

Téléthon 2008 et 2009.

Course de dérouleuses de tuyaux pour un futur JSP ?

De très jeunes JSP...

Villefagnan
Tradition du défilé des pompiers le 14 juillet
Les Villefagnanais – petits et grands - étaient nombreux à patienter dimanche 14 juillet 2013 pour assister au petit défilé des véhicules du centre de secours. Sortie de la caserne, balade autour de la ville et arrivée haute en couleur dans la rue du Docteur Feuillet avant de s'aligner impeccablement sur la place du champ de foire. Les sapeurs-pompiers ont accueilli au pied des véhicules tous les volontaires qui désiraient les rencontrer. Puis la municipalité a invité les enfants à un lâcher de ballons, et offert le vin d'honneur traditionnel avant de laisser se poursuivre la fête du côté de la salle des fêtes.




Délégation cérémonie du 11 novembre 2012 quasiment devant l'ancien centre de secours.

Les anciens à la Sainte-Barbe 2013 toujours estimés et choyés.
Jacky Bréhier, Jean-Marie Bouchaud, René Feron, Pierre Guilloton, Michel Fromentin, Gérard Prévost, Joël Babaud, Jacky Legros.


Une médaille d'honneur bien méritée.
Le LCL Jean-Marie Ferland félicite le Cne Babaud.



"

Remise de diplômes Sainte-Barbe 2013 ! Ah ces braves jeunes !


La photo du calendrier 2014 ! L'avez-vous achetée ?

Sainte-Barbe 25 janvier 2014
Les sapeurs-pompiers de Villefagnan ont fêté Sainte-Barbe. Ils bouclent une année marquée par un fort accroissement des interventions. Les jeunes, nombreux à l'effectif, se forment et sont récompensés.


Diaporama photos de la Sainte-Barbe 2014 avec les officiels.

Le lieutenant Patrick Gastard, chef de centre, a souligné dans son rapport annuel «de plus en plus d'accidents de la circulation, d'accidents du travail et de secours à personnes, soit 68 pour cent de nos interventions». Soit 32 accidents de la circulation, 38 accidents du travail et 82 secours à personnes. «Une sortie VSAB (ambulance) tous les deux jours montre que les pompiers sont indispensables à Villefagnan» clame le colonel Stock, directeur du SDIS. Si les incendies ont été moins nombreux, de même que les destructions d'insectes, la tempête de juillet a généré 17 interventions.
Depuis le 31 juillet 2013, le centre de secours est géré en gestion individuelle (GI) ce qui permet de gérer en temps réel le nombre de sapeurs-pompiers disponibles, d'où gain de temps pour l'envoi de secours. D'un côté ne sont convoqués en cas d'alerte que les pompiers nécessaires, de l'autre si le nombre est insuffisant l'appel (bip) est transféré vers ceux des centres voisins.
Le lieutenant Gastard se désole du manque de disponibilité des sapeurs-pompiers en journée : «Il n'y a pas beaucoup d'entreprises, il n'est pas facile de libérer des ouvriers car la vie économique est dure, l'effectif en journée repose sur un ou deux agriculteurs, les employés municipaux, un collègue de l'ADA et moi-même». L'effectif du centre compte un médecin et 30 volontaires dont la moyenne d'âge est de 32 ans. Ces jeunes sont parfois d'anciens JSP. Ils sont répartis en quatre équipes de garde. La formation est assurée sur place pour ce qui concerne le secourisme, l'incendie, le lot de sauvetage, si nécessaire des formateurs viennent en renfort, notamment pour le recyclage.
Christiane Prévost, maire et conseiller général de Villefagnan, se dit séduite par «l'esprit d'équipe, familial, la solidarité, qui démontrent que les jeunes propagent les valeurs transmises par les anciens» et souligne le nombre important de femmes (7 à l'effectif). Le conseiller général Bernard Charbonneau souligne «le nombre accru d'interventions dû en partie à la future ligne LGV SEA» et évoque le duel pompiers-SAMU pour cause de concurrence.
Le colonel stock a annoncé l'arrivée prochaine d'un nouveau camion citerne feu de forêt. Puis Patrick Gastard l'a rejoint pour faire signer officiellement par deux de ses hommes la charte nationale du sapeur-pompier volontaire.

Des récompenses méritées
Neuf formations de type différents ont été dispensées au profit de 13 volontaires.
Maxime Bonnaud est nommé sergent, Didier Allain caporal-chef, Charlotte Leclerc et Borris Charrier caporaux, Noémie Bonnaud, Patricia Chauvaud, Elise Mercier, Céline Jobard, Jonathan Bastier et Yves Boireaud, 1ère classe.
Guy Pinganaud a été épinglé de la médaille d'argent pour 20 ans d'engagement.
Didier Allain, président de l'amicale, a reçu la médaille d'honneur départementale.
Christophe Bernard, adjoint au chef de centre, a reçu la médaille pour services exceptionnels : il est engagé au centre depuis 33 ans.

Signature de la charte nationale du sapeur-pompier volontaire.

Que dit cette charte ?
Préambule
Les sapeurs-pompiers sont des acteurs indispensables dans la sécurité nationale à laquelle concourent la sécurité intérieure, la sécurité civile et la sécurité économique.

Le sapeur-pompier joue un rôle essentiel dans la sécurité civile qui a pour objet la prévention des risques de toute nature, l’information et l’alerte des populations ainsi que la protection des personnes, des biens et de l’environnement contre les accidents, les sinistres et les catastrophes par la préparation et la mise en œuvre de mesures et de moyens appropriés relevant de l’Etat, des collectivités territoriales et des autres personnes publiques ou privées.
La loi rappelle, à cet égard, que les missions de sécurité civile sont assurées principalement par les sapeurs-pompiers professionnels et volontaires des services d’incendie et de secours, qui assurent un maillage complet du territoire, propre à garantir l’efficacité des secours.
Principal acteur de la communauté des sapeurs-pompiers, le sapeur-pompier volontaire prend librement l’engagement de se mettre au service de la société. Il exerce les mêmes activités que les sapeurs-pompiers professionnels. Il contribue ainsi, directement, en fonction de sa disponibilité, aux missions de sécurité civile de toute nature confiées aux services d’incendie et de secours ou aux services de l’Etat qui en sont investis à titre permanent conformément aux dispositions créées par la loi n° 96-370 du 3 mai 1996 relative au développement du volontariat dans les corps de sapeurs-pompiers et la loi n° 2004-811 du 13 août 2004 de modernisation de la sécurité civile. Par là même, il est un acteur à part entière des services d’incendie et de secours, au même titre que les sapeurs-pompiers professionnels et les personnels administratifs, techniques et spécialisés qui agissent de manière coopérative et complémentaire avec lui.
L’activité de sapeur-pompier volontaire repose sur le volontariat et le bénévolat.
Par son engagement, le sapeur-pompier volontaire prend part dans le cadre des principes de la Constitution de la République française à la construction d’une société fondée sur la solidarité et l’entraide.


La charte nationale du sapeur-pompier volontaire a pour objet de rappeler les valeurs du volontariat et de déterminer les droits et les devoirs du sapeur-pompier volontaire. Cette charte définit, par ailleurs, le rôle du réseau associatif des sapeurs-pompiers dans la promotion, la valorisation et la défense des intérêts des sapeurs-pompiers volontaires.

Lors de son premier engagement, cette charte est signée par le sapeur-pompier volontaire.

Toute personne, qu’elle soit ou non en activité et quelle que soit son activité professionnelle, peut devenir sapeur-pompier volontaire, sous réserve de satisfaire aux conditions d’engagement :
En tant que sapeur-pompier volontaire, je m’engage à servir avec honneur, humilité et dignité au sein du corps (départemental, communal ou intercommunal ou du service de l’Etat investi à titre permanent des missions de sécurité civile) de..... et à avoir un comportement irréprochable lorsque je porte la tenue de sapeur-pompier.
En tant que sapeur-pompier volontaire, je veillerai à faire preuve d’une disponibilité adaptée aux exigences du service en préservant l’équilibre de ma vie professionnelle, familiale et sociale.
En tant que sapeur-pompier volontaire, je m’engage, par ailleurs, à acquérir et maintenir les compétences nécessaires et adaptées à l’accomplissement des missions qui pourraient m’être confiées.
En tant que sapeur-pompier volontaire, j’œuvrerai collectivement avec courage et dévouement.
En tant que sapeur-pompier volontaire, je respecterai toutes les victimes dans leur diversité ; je serai particulièrement attentionné face à leur détresse et j’agirai avec le même engagement, la même motivation et le même dévouement.
En tant que sapeur-pompier volontaire, je ferai preuve de discrétion et de réserve dans le cadre du service et en dehors du service. Je respecterai une parfaite neutralité pendant mon service et j’agirai toujours et partout avec la plus grande honnêteté.
En tant que sapeur-pompier volontaire, je m’attacherai à l’extérieur de mon service à avoir un comportement respectueux de l’image des sapeurs-pompiers.
En tant que sapeur-pompier volontaire, je contribuerai à promouvoir cet engagement citoyen, notamment dans le but d’en favoriser le développement au sein des générations futures.En tant que sapeur-pompier volontaire, je participerai aux cérémonies publiques et représenterai le service en tant que de besoin.

Tout sapeur-pompier volontaire est rattaché à un cadre juridique spécifique unique :
Le sapeur-pompier volontaire exerce ses missions dans des conditions d’hygiène et de sécurité satisfaisantes.
Le sapeur-pompier volontaire a droit à des indemnités horaires, une protection et des prestations sociales ainsi qu’à une prestation de fin de service.
Le sapeur-pompier volontaire a droit à une formation initiale et continue afin qu’il acquière et maintienne à niveau ses compétences. Ces formations peuvent être valorisées tant dans le monde du travail que dans le secteur associatif.
Le sapeur-pompier volontaire a le droit de porter les tenues, insignes, fanions et drapeaux lors des cérémonies officielles et des activités du réseau associatif.

Rôle du réseau associatif :
Le réseau associatif, fondé sur des structures locales, départementales, régionales et nationales, permet de favoriser et de resserrer les liens qui unissent la communauté des sapeurs-pompiers, des plus jeunes aux vétérans, en un réseau solidaire, source d’échange et de partage.
Le réseau associatif contribue à promouvoir l’image des sapeurs-pompiers volontaires dans la société.
Le réseau associatif veille également aux intérêts moraux et matériels des sapeurs-pompiers, au respect des valeurs dont les sapeurs-pompiers sont porteurs et, plus globalement, notamment par son action sociale, à assurer la défense de leurs intérêts, de leur image et de leurs droits tant auprès des populations, des pouvoirs publics et des employeurs qu’en justice.
Le sapeur-pompier volontaire contribue à faire vivre le réseau associatif.

Discours du CCH Didier Allain, président de l'amicale.
Diaporama photos de la Sainte-Barbe 2014 avec les officiels.


L'union départementale : http://www.udsp16.org/

Afficher la suite de cette page



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site