Souvigné
 

Autres pages concernant Souvigné
Presse : http://villefagnan.blogs.charentelibre.fr/souvigne/
 

Mairie
L'Avenaud
16240 Souvigné
Mairie ouverte mardi et jeudi 14h-17h30
Tél. : 05 45 31 61 68

E-mail : commune.souvigne@wanadoo.fr






 
Le blason de la commune de Souvigné et sa devise :
" De gueules à la coquille de sable au chef d'or à trois vignes de gueules et de sinople."

La vigne : c'est rouge (gueule) et vert (sinople) et ça produit des profits : donc je les ai posées sur de l'or. Au dessous des vignes (le Souvigné ancien - et son église - est situé en bas du bourg actuel donc sous les vignes qui étaient nombreuses sur les coteaux alentours dans trois directions : Beaunac-Brettes, ou Villefagnan-Raix et enfin Courcôme-Charmé. Une seule vallée se faufile vers Tusson. J'ai posé une coquille Saint-Jacques en noir (sable) parce que Souvigné est situé sur l'ancien chemin de Paris en Espagne - Saint-Jacques de Compostelle. En noir pour bien se détacher du fond rouge (gueule), couleur qui rappelle le sang versé lors des guerres de religion à Souvigné parce que l'un des nobles locaux, de Beauchamp a brûlé le prieuré (voir page église). La coquille Saint-Jacques est aussi en rapport avec le blason de l'un des plus anciens seigneurs connus de Souvigné : de Massougnes. (P. Baudouin le 21 juillet 2011)

Située à l'extrême Sud du territoire de la Communauté de Communes, la commune de Souvigné a une vocation essentiellement agricole. Les champs de colza et de tournesol s'ajoutent au blé pour remplacer la vigne majoritairement présente jusqu'à la crise du phylloxéra vers 1880.
 

L'église, du XIIIème siècle, ancienne possession du prieuré de Lanville, a été fortement endommagée pendant la Révolution. En 1852, un clocher carré a été plaqué devant l'édifice, masquant la façade primitive.


Blason de la famille Massougne, seigneurs de Souvigné
 
Place et rue principale


Vers 1950, on comptait à Souvigné trois abattoirs de volailles, un boulanger, trois épiceries, un boucher, deux menuisiers, un maréchal-ferrant et une école.


Depuis, ces activités ont disparu, et l'école a fermé en 1980.




 
Mais, Souvigné s'est adaptée à cette nouvelle situation. La vie du village s'est recentrée autour de sa grande place ombragée occupant l'ancienne mare comblée dans les années 1970 et transformée depuis en terrain de pétanque.


Malgré la perte de ses commerçants, la commune est toujours vivante et active, le village ne compte plus aucune maison de libre et la population a augmenté au dernier recensement avec un nombre d'enfants relativement important. 


Le conseil municipal a lancé l'installation de deux logements sociaux dans l'ancienne école.
Chaque année, pour fêter le 14 juillet, le comité des fêtes organise un repas où se retrouve la population !
 
Les habitants ne manquent pas de créativité.

L'association Yélémiséni oeuvre en faveur des écoliers Maliens en organisant des expositions, des soirées africaines ou en participant à des fêtes locales.

Une horticultrice, Stéphanie Vodichon, a installé "sa Cabane du jardinier" sur la route de Tusson.



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site