Raix

Autres pages concernant Raix
Presse : http://villefagnan.blogs.charentelibre.fr/raix/
 
Mairie
16240 Raix

E-mail : mairiederaix@wanadoo.fr
Mairie ouverte le mardi et vendredi de 13h30 à 17h30
Tél.-Fax : 05 45 31 60 38
Renseignements complémentaires : http://www.raix.fr/
 
Raix fait partie de la communauté de communes dVal de Charente (qui succède à Pays de Villefagnan) et du canton Charente-Nord (qui succède au canton de Villefagnan).
Les habitants de Raix sont appelés les Raixois. Les 149 habitants vivent sur une superficie totale de 7 km2 avec une densité de 21 habitants par km2 et une moyenne d’altitude de 130 m. Depuis le dernier recensement de 1999 à 2008, la population est passée de 150 à 149.

 
 

La paroisse de Raix, ainsi qu'une partie de celle de Villefagnan, étaient regroupées pour former la châtellenie de Raix dont le seigneur possédait droit de basse, moyenne et haute justice. Le tribunal siégeait dans la grande salle du rez-de-chaussée du château : parfois le condamné se retrouvait pendu aux fourches patibulaires dressées à l'entrée de la paroisse sur le bord du chemin de Ruffec.
 

Sans doute de statut privé à ses origines, déjà cité vers 1120, entrant ensuite dans la mouvance des seigneurs de Ruffec, le château de Raix dominait les alentours. Au moyen âge, lorsque l'atmosphère était à la guerre, les habitants des environs, redevables du droit de guet, venaient s'y réfugier. 
Le tribunal et ses juges, le notaire, les greffiers et sergents, représentent le pouvoir du seigneur. Un régent (instituteur) apprenait aux plus riches des rudiments de lecture et d'écriture.


L'église romane, magnifique, fut construite au XIIe siècle. Notons qu'elle n'a jamais reçu depuis de modifications notables : elle est l'une des seules de la région à avoir conservé sa voûte intacte.


Autour de ces deux édifices, progressivement, les maisons s'agglutinèrent pour constituer un bourg. Au XVe, après de nombreuses années d'insécurité, le château se transformait selon la mode du moment pour devenir un splendide manoir flanqué d'une tour polygonale.

La vigne et les "bleds" (blé, seigle, avoine et baillarge) étaient les principales cultures sous l'ancien régime. Un moulin à vent (moulin banal) transformait les céréales en farine dont les habitants faisaient du pain qu'ils venaient cuire au four (four banal). Au moins 25% de la terre était plantée de vigne. Une chaufferie (distillerie) installée dans les dépendances du château transformait les vins en eau-de-vie.


En 1767, le seigneur Louis Le Musnier faisait déplacer le cimetière à l'extérieur du bourg et obtenait du Roi, dès 1768, le droit d'établir des foires mensuelles chaque 17 du mois. Raix prenait alors son essor, comptant 450 habitants pendant la Révolution. La châtellenie disparaissait, laissant place à la commune instaurée en 1790.
Le Musnier portait : "D'azur au chevron d'or, à 3 muniers en pal, 2 en tête, 1 en pointe"

Chaussant à peu près les limites de la paroisse, cette dernière allait couvrir 700 hectares dont 150 recouverts de bois et 150 plantés en vigne. Un second moulin à vent était élevé à côté du premier. Les foires continuèrent leur progression. La population atteignait un record de 500 habitants en 1821. A partir de 1841, la commune recevait le chemin de grande communication n°27, de Sauvagnac à Villefagnan ; les difficultés provoquées par le mauvais état des chemins et sentiers d'antan disparaissaient alors.
L'école se tenait au domicile des instituteurs et de même, la mairie chez les maires. En 1866, la commune achetait un terrain afin d'y établir une mairie-école. Le plan de cette dernière fut approuvé par le ministre de l'instruction publique le 19 avril de cette même année. La mairie-école sera érigée en 1868 (voir page histoire de Raix)En 1872 débarquait le phylloxéra. Peu à peu, les vignes cédaient le pas aux céréales et prairies artificielles. Raix dut cependant ne pas trop en souffrir : investissant dans la construction d'une nouvelle halle vers 1880 et faisant dresser de magnifiques murs autour de la mare. En 1885, le train Niort-Ruffec traversait la commune sans toutefois s'arrêter. Cependant, à force de ténacité, le conseil municipal allait obtenir un arrêt des trains afin de faciliter la venue des clients aux foires.


A l'instar de celle du canton de Villefagnan, la population de Raix n'a cessé de décroître depuis 1821. Il ne restait que 300 habitants en 1901. Le téléphone en 1921, puis l'électricité en 1924, étaient installés. Un net recul de la fréquentation des foires obligea leur suppression définitive en 1936.
 

L'adduction d'eau était en service en 1950.
En 1959, la ligne de chemin de fer Niort-Ruffec cessait toute activité.

Depuis quelques années, les habitations, les édifices publics se restaurent en tenant compte de l'église, classée monument historique depuis 1913.
 

En 1999, les agriculteurs sont au nombre de 6 (4 exploitations dont une importante et une petite). En 2013, il ne reste que 3 fermes sur la commune.
152 personnes résident à Raix.

Le charme de cette petite commune, comme des hameaux de La Groge et de Fontiaux, attire l'été vers leurs résidences secondaires de nombreux vacanciers qui viennent, la retraite venue, s'y retirer définitivement et confortablement.


Les murs ont été reconstruits en 1998 (photos) : grosses réparations en 2015.



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site