Le jardin des Sens à Montjean
Le jardin des 5 sens fait partie du réseau de parcs et jardins du Pays du Ruffécois.


Ce n'est pas un jardin clos, ce n'est pas un jardin privatif que Montjean a voulu offrir. Tout au contraire, c'est un lieu de plaisir et de repos pour le promeneur ou les habitants.

C'est un lieu magique où chacun fera appel à l'un de ses cinq sens : la vue, l'ouie, l'odorat, le goût ou le toucher.


Justement, cette fenêtre à claire-voie laisse apparaître en toutes saisons ce havre de Paix. Comme pour nous inviter à une visite.


Une maison du XVIe siècle au fond du jardin fut visiblement la source d’inspiration du dessinateur. Au premier plan, un vieil hangar (galetas en patois) abrite des aquariums qui recevront bientôt des spécimens de la faune et la flore de la rivière Péruse située un peu plus loin : au départ d’une randonnée.


Ce jardin, un conte à plusieurs volets, le jardin de Louis par exemple, avec sa terrasse à trois bancs et ses allées de tuiles cassées.

Une invitation au repos en écoutant les potins rapportés par les semelles qui crissent sur la terre cuite.





Une fontaine, un cadran solaire, une fenêtre à claire-voie s’invitent dans ce cadre imposé.


Un hangar reconstitué avec des éléments récupérés sur place marque un angle.




La vue suscitée par l’eau très présente, l’ouie par le bruit du gravier des allées, l’odorat de celui qui hume les senteurs, le toucher en faisant attention de ne pas se piquer sur les diverses orties ou les framboisiers, et le goût dans le potager et les arbres fruitiers.



 
S’ajoute la notion de temps, celui qui s’écoule, comme l’eau de la Péruse, celui qui passe trop vite pour le promeneur engagé sur le «ruisseau des senteurs», une piste de gravier comme celui qui tapisse le fond des rivières, une piste qui s’évanouit comme les eaux de La Péruse en été.


Un mur, qui soutiendra un rideau d’eau, recevra de nuit des images projetées en vidéo. 


Neuf sites, réalisés ou en projet, signent la charte du Pays du Ruffécois : Nanteuil-en-Vallée, Mansle, Ruffec, Tusson, Montjean, Saint-Fraigne, Echoisy, Salles-de-Villefagnan et Vars. Ces jardins sont l’œuvre d’associations, de collectivités locales ou de particuliers. Les signataires de la charte sont membres du comité de pilotage du réseau de parcs et jardins du Ruffécois qui vise à améliorer, valoriser et assurer la promotion touristique des sites adhérents. Les caractéristiques communes sont l’intérêt botanique, historique, paysager, pédagogique ou créatif. Un entretien de qualité, des actions de promotion commune, des objectifs communs de respect de l’environnement devraient séduire le public. La période d’ouverture sera d’au moins 60 jours par an entre Pâques et la Toussaint et proposera des visites sur rendez-vous pour les jardins terminés.








 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site