Association charentaise de géologie
Courcôme

Courcôme
Remonter le temps, passion d'une nouvelle association
L'association charentaise de géologie (ACG) a tenu sa 1ère assemblée générale samedi 24 janvier 2015. Des fossiles et des minéraux, l'exposition montée par les enfants a scotché le public.
«L'ACG a été créée ici le 5 juillet dernier en vue de maintenir l'atelier de Courcôme, a exposé Nadine Fouquet, secrétaire de l'association, on ne voulait pas perdre cet investissement réalisé grâce à des fonds publics. Courcôme nous prête le local, fournit l'eau, l'électricité, et une aide administrative. 600 enfants ont fréquenté le site grâce à l'atelier chaque mercredi. 206 enfants et 78 adultes depuis janvier 2014, un noyau dur chaque mercredi.» L'association présidée par Jean-Pierre Geoffroy, est adhérente à la fédération française de paléontologie. L'atelier de géologie a reçu des aides de la région, du Crédit Agricole, de la société Garandeau, de Groupama et du Centre Leclerc de Ruffec. Le groupement Valérian avait aménagé le local, fournit des matériels, mis à disposition des sites de fouilles en 2012. «Ils vont établir un protocole pour reproduire l'exemple de Courcôme dans toute la France, ajoute Nadine Fouquet, la priorité était de faire fonctionner l'atelier et d'organiser des sorties dans les environs.
70 enfants ont découvert la géologie à Courcôme grâce à l'Eté Actif. Certains s'y sont intégrés. «On a été épaté par l'efficacité de leur vision sur des fossiles, clame Nadine Fouquet, ils ont mis au jour des dents de raie, une mâchoire de requin, qu'on ne peut voir qu'à la loupe. Ils ont déniché des pinces de crabes, chose que Jean-Pierre Geoffroy n'a jamais vu en 33 ans de fouille

La route 2015 est repérée de jolis cailloux

A Paizay-Naudouin, une sortie paléontologie lancée par Yves Chauvigné et Jean-Pierre Geoffroy a épaté le public : dans le temps, il y a 180 000 000 d'années.
L'association c'est 24 adhérents adultes et 9 enfants. En 2015 sont prévues des sorties (1) - que les enfants préfèrent pendant les vacances scolaires -, expositions et l'aménagement de l'atelier avec une salle sans poussière, bibliothèque, etc. Un exposition se fera à La Forêt-de-Tessé au printemps, au château de Verteuil (journée du patrimoine), au centre Leclerc de Ruffec pour la semaine de la science, à Villefagnan (salon des collectionneurs).
Des élections ont permis de renforcer le conseil d'administration et d'élire un bureau : président, Jean-Pierre Geoffroy; secrétaire, Nadine Fouquet assistée de Lætitia Chollet, Isabelle Boissonneau et Angélique Vichery; trésorier, Yves Chauvigné assisté de Brigitte Chauvigné.
(1) Un déplacement se prépare pour la région de Castres, à Graissessac dans l'Hérault, dans le parc naturel du Haut-Languedoc, les 1er, 2 et 3 mai. Car on peut y visiter l'étage du carbonifère et ses merveilles. Un gite sera loué pour l'hébergement. Pour Yves Chauvigné pour les détails : tél. 05 45 31 72 66.

Les enfants transforment les pierres en trésor
Quand ils sont passionnés les enfants sont intarrissables. Certains ont découvert l'atelier géologique grâce à l'Eté Actif. Depuis ils se baladent les yeux baissés. Non pas par excès de respect mais le regard fouillant le sol au cas où... «A Bernac, en descendant du bus, j'ai trouvé un outil préhistorique» clame Ethan pour qui les cailloux issus de la LGV SEA valent de l'or. Maxime et Simon hochent la tête pour confirmer. Paul, 7 ans, et Amélie, 11 ans, ont exhumé des ammonites rares, des phlycticeras. Ces déjà spécialistes aiment se déplacer sur d'autres sites. Et casser les pierres apportées de Bretagne par Jean-Pierre Geoffroy. Après on nettoie, on brosse, on met au lave-vaisselle, et on identifie grâce à un grand livre. A la maison se font les étiquettes qui accompagneront les oeuvres exposées.

 

Courcôme
Des enfants punis par l'envol des outils de l'atelier des fossiles

«C'est une décision de justice» dit Fabrice Geoffroy, maire de Courcôme. Jeudi à l'aurore, il y avait un huissier, et une petite foule devant les anciens vestiaires du stade. Des membres de l'association charentaise de géologie (ACG) dans la peine, le maire, ses adjoints, des conseillers municipaux, des amis venus les consoler, tous la mine triste et les bras ballants devant les émissaires de l?association charentaise de paléontologie et de minéralogie (ACPM) vidant jusqu'au dernier crochet l'atelier courcômois dans leur camion. L'histoire n'est pas drôle du tout ! Il suffit de demander aux enfants...

Michel Duchiron s'est déplacé pour assister à la saisie du matériel de l'atelier des mercredi de la paléontologie. L'incompréhension est totale. Il se désespère : «Mercredi les enfants vont demander où est passé leur jouet».

Cet atelier fonctionne à merveille depuis fin 2012, animé par Jean-Pierre Geoffroy et Yves Chauvigné. L?association charentaise de paléontologie et de minéralogie (ACPM) fut invitée par Michel Duchiron, alors maire de Courcôme, à s'installer dans le bâtiment communal retapé par les entreprises Valérian et Demathieu-Bard. «Jean-Pierre Geoffroy animera l'atelier enfants durant un ou deux ans, disait Jean-Paul Delage, président de l'ACPM qui affirmait alors «nous avons un autre atelier à Châteauneuf

Les enfants sont venus en nombre à Courcôme. Et sont fidèles. «Ils deviennent propriétaires de ces ammonites et les emportent» se félicitait alors Jocelyne Delage. Pendant ce temps, Michel Duchiron se démenait pour récupérer des subventions. Avec l'aide de la sénateur Nicole Bonnefoy il obtenait 6000 euros de la région Poitou-Charentes. Le Crédit Agricole ajoutait 2000 euros. «Las, j'aurais dû demander cette subvention pour la commune et non pas pour l'ACPM, l'atelier serait resté ici» regrette-t-il. Mais jamais il n'eut supposé voir l'atelier dépouillé de ses outils.

Fabrice Geoffroy a débuté son mandat de maire en découvrant l'étonnant projet de l'ACPM d'arrêter l'atelier. Le succès et la fréquentation par les enfants justifiaient qu'il soit pérennisé. Entre temps les relations entre Jean-Pierre Geoffroy, Yves Chauvigné et le président de l'ACPM s'envenimaient : vingt-sept adhérents quittaient l'ACPM...

«On ne voulait pas perdre cet investissement réalisé grâce à des fonds publics»

Les enfants du Nord-Charente n'auraient pas accepté la décision de fermeture. Aussi l'association charentaise de géologie (ACG) sera créée le 5 juillet 2014 pour maintenir l'atelier: «On ne voulait pas perdre cet investissement réalisé grâce à des fonds publics. Courcôme nous prête le local, fournit l'eau, l'électricité, et une aide administrative. 680 enfants ont fréquenté le site grâce à l'atelier chaque mercredi. 206 enfants et 78 adultes depuis janvier 2014, un noyau dur chaque mercredi». L'association présidée par Jean-Pierre Geoffroy, est adhérente à la fédération française de paléontologie.

L'assistance se morfond. Sous ses yeux sont saisis les compresseurs, le groupe électrogène, des outils, des brosses, et même les casiers en plastique où les enfants stockaient leurs trouvailles. «Il y a l'étiquette portant leur nom, on repart avec rien mais on a débuté de même, optimisent Jean-Pierre Geoffroy et Yves Chauvigné, on ne peut pas décevoir les enfants.» Ces derniers pas à s'inquiéter sur l'avenir de l'atelier car la détermination des animateurs, des membres de l'association et de la commune est totale. Mais il faudra retrouver des moyens. «Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort» optimise Fabrice Geoffroy.

A l'ACG les adhérents se demandent quel sera le devenir des matériels saisis à Courcôme. «A quoi et à qui vont-ils réellement servir ?» se demandent Jean-Pierre Geoffroy et Yves Chauvigné qui ont tout mis en oeuvre depuis décembre 2012 pour initier les enfants.

«Les mercredis de la paléontologie et de la minéralogie» continuent pour les enfants de 8 à 16 ans, tous les mercredis après-midi de 14h à 17h, dans l?ancien vestiaire du stade. L?attestation d?assurance extra-scolaire sera demandée lors de l?inscription des enfants. S'inscrire auprès de la mairie de Courcôme : tél. 05 45 31 01 68.
La Forêt-de-Tessé
D'un même élan : une randonnée, des expositions, un concert
«Plus il prend de la bouteille, plus il se bonifie notre Foyer rural» chantent les bénévoles sur l'air «Un kilomètre à pied...» Le 17 mai 2015, c'était une nouvelle fête que cette association organisait au bourg.
Les baskets et la culture. Les randonneurs sont rentrés très joyeux de leur balade et assez en forme pour déguster un repas copieux.
L'association charentaise de géologie (AGC) de Courcôme avait préparé une belle exposition de fossiles, minéraux et objets datant de la préhistoire. Doublée toute la journée d'un atelier pédagogique «paléo» pour les grands, et les enfants qui s'y sont accrochés. Il n'y a pas d'âge pour commencer, Arthur, 10 ans, un bon cerveau, a su expliquer avec force détails l?histoire de chacune des pierres exposées. Jean-Pierre Geoffroy et Yves Chauvigné ne cessent de former des passionnés à Courcôme chaque mercredi après-midi.
Pour terminer en beauté, le public fut enchanté d'écouter en plein air la chorale, vingt chanteurs et chanteuses, dirigée par Simon Bouin, chef de ch?ur.
Courcôme
Belle remontée dans le temps avec l'ACG
Le bureau provisoire de l'Eté Actif ouvert dans l'ancienne CDC de Villefagnan ferme ses portes ce vendredi soir. Le premier bilan est excellent. Grâce aux associations impliquées et aux ressources du territoire.

L'Eté Actif se termine dans le secteur «Val de Charente». Les participants n'imaginaient pas autant d'activités et de découvertes. Ils avaient débarqué à la base canoë de Rejallant... Ne sachant pas ce que le territoire nord-Charentais allait leur réserver comme surprises, ils ont appris à grimper aux arbres telle l'Araignée à Taizé-Aizie, puis se sont exercés au tir à l'arc avec Elodie Le Goff à la Chèvrerie. Perfectionnistes, ils sont allés au Breuil-Coiffault s'initier à l'équitation avant de filer au logis de Tessé apprendre l'escrime médiévale. Le lieu étant sûr et bien entretenu par l'association de restauration de sites médiévaux (ARSIMED), ils n'ont pu résister à l'invitation des seigneurs du lieu qui leur ont offert une initiation à la poterie et à la sculpture. A Longré, le CREN les a enfoncés dans le marais pour dénicher des batraciens. Réconfortés sur le sens de l'accueil dans ce pays, ils sont allés se détendre à Villiers-le-Roux avec les Okies sur un air de Zumba. Avant de s'initier au théâtre à Villefagnan avec Label'Troup. Enfin ils sont partis visiter la boulangerie Guilbaud à Ruffec...
Ils ? Ce sont les enfants et les adultes du territoire ou les vacanciers qui ont profité de l'Eté Actif en Charente mis en ?uvre depuis les locaux de Val de Charente à Villefagnan. «Nous enregistrons une bonne fréquentation, expose Mary-Lise Théraud de la CDC, chaque atelier fonctionne avec une douzaine de participants. Nous terminerons ce programme le vendredi 14 août.» Programme qui s'est poursuivi à Embourie par un atelier fresque et masques antiques animé par Aurélie Vignet le Val de Charente. Et comme il fallait encore remonter le temps, c'est à Courcôme que le programme s'est terminé cet après-midi 14 août.

L'oxfordien au menu des vacanciers

L'association de géologie charentaise (AGC) a ouvert grand ses portes. Jean-Pierre Geoffroy et Yves Chauvigné ont proposé aux participants de faire un petit travail de précision consistant à nettoyer et polir des fossiles d'oursins, des pointes d'os de calamar fossilisées. «C'est un rostre bélénite» corrige Erine munie de protections et appliquée à brosser à la machine ce qui ressemble à une balle de mitrailleuse. Une séance précédente avaient menés ces fidèles de l'Eté Actif où Yves Chauvigné avait montré ses trésors et mené une prospection terrestre dans ses champs. A Courcôme, le spécialiste Jean-Pierre Geoffroy exhumera de sa salle du trésor des raretés toutes aussi éclatantes les unes que les autres. Du coup, ce sont les mamans, qui avaient les yeux brillants.
«Dommage que j'habite en région parisienne parisienne et que je ne pourrais participer à cet atelier qu'aux vacances» soupire un jeune émule. L'atelier poursuit inlassablement ses activités. Les animateurs ont conservé leur envie malgré l'envol des outils au printemps dernier. Un compresseur a été acheté, des perceuses à colonnes dénichées, des outils prêtés et le Père Noël ne devrait pas les oublier.

 



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site